Retour accueil - Editions Téraèdre


Articles de presse

Discours public pour le 30e anniversaire de la reconstruction des Haut-de-Chartres

Cher Patrick


Désolé, il m'est impossible d'écrire tout ce que je voudrais te dire, je vais donc me concentrer sur l'essentiel: la mosaïque.

La mosaïque est un langage artistique qui résonne en nous et que nous partageons depuis pas mal d'années même si nos approches sont différentes quoique complémentaires. Grâce à la mosaïque, tu as été dans la ville de Chartres à l'initiative de manifestations originales et uniques, et je t'en suis profondément reconnaissant. Elles lui ont donné une grande visibilité, puisque tu as montré dès le départ beaucoup d'engagement et de générosité et que très vite tu as souhaité dépasser les frontières afin de trouver un écho international. Au fil des années l'écho a raisonné. Raison pour laquelle j'affirme avec certitude que tu éprouves de l'amour pour les arts, pour la mosaïque en particulier, pour les mosaïstes.

En France, tu as été un précurseur -j'en suis le témoin privilégié-, qui a consacré toute son énergie intellectuelle et physique, au développement de la connaissance intime de la mosaïque contemporaine, une énergie portée par une bonne plume, des références humanistes, dans un style poétique, voir lyrique, ce qui est également rare et précieux. Je ne voudrais pas perdre l'occasion d'exprimer le souhait que tu puisses continuer à nous accompagner à l'avenir : ton approche originale adossée à une connaissance du terrain où s'épanouit la mosaïque, tes réflexions et ton écriture nous sont indispensables.

Quant à moi, c'est toujours un grand plaisir de te rencontrer et de t'écouter, tu parles beaucoup, en effet, et d'échanger des points de vue. Tu comptes beaucoup pour moi et pour Béatrice. C'est par sa voix qu'en mon absence tu reçois cette lettre et un petit objet symbolique.

N'oublions pas que dans l'ombre d'une personne importante, il y a toujours quelqu'un de grande valeur: elle est présente, elle est à l'écoute, elle conseille, elle s'appelle Martine, ton épouse, et je lui offre à elle aussi un modeste présent en signe d'amitié.

Verdiano Marzi à Bagnolet le 12 juin 2018.

Verdiano Marzi, bagnolet le 12 Juin 2018

VERDIANO MARZI, MOSAÏSTE DE L'ECOLE DE RAVENNE., juin 2018


Allocution de Verdiano Marzi,- Maître Mosaïste de l'Ecole de Ravenne -, consacrée au trentième anniversaire de la reconstruction du quartier des Hauts-de- Chartres en présence des habitants, des associations, du Maire de Chartres et de ses adjoints.

Auteur concerné :

Patrick Macquaire


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Qui sommes-nous ?

Contacts

Déposer un manuscrit


  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 18 mai 2022 | © Harmattan - 2022 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port